DE LA MONTAGNE À LA MER : ESCAPADE DANS LES MONTAGNES BLANCHES ET HAMPTON BEACH !


Vue sur le Mont Lincoln

Voyager est probablement au centre des intérêts de beaucoup d’entre nous. À chacun sa façon de découvrir le monde mais chose certaine, tout prend un autre sens quand la passion pour la nature, le plein air et la découverte devient la source même de ce voyage. Je crois qu’à un certain moment, dans l'évolution de l’histoire d’un randonneur, nous cherchons à ouvrir davantage nos horizons et à gravir des montagnes avec un défi encore plus grand. Les Montagnes Blanches ou White Mountains devient alors un beau terrain de jeu pour explorer de nouveaux paramètres et découvrir un paysage aussi grandiose qu’impressionnant.


Sur le sommet du Mont Lincoln !


Mont Lafayette (ou Franconia Ridge Trail)...



Les White Mountains sont une chaîne de montagnes qui couvre une bonne partie de l’État du New Hampshire, une partie de l’État du Maine ainsi que quelques sommets du Québec, dont le Mont Gosford. Pour nous, le Mont Lafayette (ou Franconia Ridge Trail Loop) était le premier sommet à accomplir sur notre liste dès que l’ouverture des douanes américaines verrait le jour ! Il culmine à lui seul une altitude de 1603 mètres avec un dénivelé de 1 161 mètres, c’est la 6 e plus haute montagne de l’État ! Cette randonnée de 15 km (boucle), offre comme particularité l'ascension de 3 sommets dont le Mont Little Haystack, Lincoln et Lafayette. Ayant un niveau de difficulté élevé avec son parcours assez accidenté, un sentier rocailleux est présent pratiquement tout le long de la montée et la descente. Les premiers 5 km environ sont d'une montée assez abrupte et dès que vous atteingnez la zone alpine, soit le premier sommet Little Haystack, vous entamez une longue marche sur la crête des montagnes qui relie les 3 sommets ensemble. Avec sa vue unique à 360 degrés que ces sommets vous offrent sur toutes les Montagnes Blanches, cette partie de la randonnée d’environ 3 km est assez spectaculaire en soi. Pour ma part, ce fut un coup de coeur, comme un sentiment de liberté! De voir toutes les montagnes à perte de vue, nous avions l’impression d’être seul à travers ce paysage grandiose. Nous avons croisé quelques personnes mais sans plus. Probablement beaucoup plus fréquenté en été et durant les week-end, l’automne est cependant une saison magnifique pour la randonnée en montagnes. Les couleurs étaient encore présentes et la végétation alpine donnait un ton autant unique que sauvage à cette expédition. La descente a été un peu plus dure pour les genoux car elle est aussi très accidentée avec son chemin aussi rocailleux, sur une bonne partie du trajet. L’utilisation des bâtons de marche est recommandée afin de réduire les impacts aux genoux, aux chevilles, aux hanches et au dos en plus de corriger certains faux mouvements lors de la marche.


Vue de la crête, sur le Mont Lafayette !

Un petit détour par le bord de la mer...


Nous avons poursuivi notre route par la suite pour aller rejoindre le bord de la mer, à Hampton Beach ! Revenir ici, sur la côte est américaine hors saison était un moment parfait pour redécouvrir la mer et admirer l’énergie qu’elle nous partage. J’ai toujours éprouvé une sorte de plénitude en sa présence, un bien-être euphorique et une vision infinie sur l’horizon ! Nous avons profité de ce moment pour aller prendre un café dans un coffee shop sur le bord de la mer et travailler un peu. Un décor plutôt inspirant, avec nos ordinateurs pour terminer quelques dossiers. La température était plus fraîche, le soleil était omniprésent et les surfers surfaient en grand nombre. Avec des vagues plus fréquentes, l’automne est le moment idéal pour aller surfer sur la plage à Hampton Beach ! Même si plusieurs boutiques et petits commerces sont fermés en saison morte, d’autres restent ouverts et davantage quand on se rapproche des villes plus achalandées. Voyager sur la côte est américaine en automne, procure une ambiance complètement différente de l’été mais tout aussi dépaysant!


Surfer à Hampton Beach !

Lever de soleil à Salisbury !

Moment de travail dans un petit Coffee shop à Hampton Beach !


Et la traversée de la douane américaine/canadienne dans tout ça ?



En tant de pandémie, il est certain que voyager nécessite beaucoup plus de préparation et une plus grande vigilance mais avec une préparation supplémentaire, il est possible de redécouvrir le monde à nouveau. Nous avons fait plusieurs recherches de notre côté pour s’assurer de la validité de notre projet, pour que tout soit conforme. Nous vous partageons alors notre expérience de la traversée en auto, de la douane américaine et canadienne…


À la différence de l’entrée par voie aérienne, se rendre au États-Unis par les douanes terrestres, ne requiert pas de présenter un test négatif à la COVID-19. Les voyageurs doivent être pleinement vaccinés cependant et ayez avec vous votre preuve de vaccination. C’est relativement simple entrer en territoire américain par la voie terrestre, c’est de revenir au Canada que c’est un peu plus compliqué mais tout se fait bien si on prend le temps nécessaire afin de bien s’organiser.


Le Canada accepte seulement les tests moléculaires et non les tests antigéniques. Il accepte les PCR mais aussi les TAAN (NAAT) avec des résultats rapides. Les résultats des PCR gratuits prennent plus de temps à obtenir mais en revanche, sont plus faciles à trouver. Nous avons donc opté pour un test moléculaire rapide (NAAT) gratuitement et nous avons obtenu notre résultat en moins de 2 heures. Il peut prendre jusqu’à 24 hrs avant d’obtenir un résultat mais de façon générale, c’est assez rapide .


Nous nous sommes rendus sur https://www.walgreens.com, une chaîne de pharmacie qu’on retrouve en bon nombre sur le territoire américain.Il faut cependant réserver à l’avance absolument et créer votre propre profil. Le test doit être fait dans un délai de 72 hrs et moins avant votre date de retour au Canada sans quoi, il ne sera pas valide. Tu as la possibilité de choisir l’endroit de la pharmacie, selon votre emplacement et le test désiré. Nous étions à une vingtaine de minutes du Walgreens et malgré la distance à parcourir et le temps engendré, c’était un 25 minutes bien investi qui nous a donné en retour l’opportunité de voyager en territoire américain. L’assurance n'est pas obligatoire (même s’ils demandent si vous en avez une) et être résident/citoyen n’est pas requis (même s’ils demandent un State ID ou une adresse). Nous avons même appelé directement à la pharmacie afin de s’assurer de la validité du test pour entrer au Canada et demander les informations nécessaires pour compléter notre profil en tant que Canadien. À son tour, il nous a confirmé qu’il n’était pas obligatoire de présenter un adresse américaine et/ou avoir une assurance. Pour notre part, nous avons indiqué simplement l'adresse de notre hôtel. Ton permis de conduire sera nécessaire à votre arrivée à la pharmacie afin de valider ton identité. Si tu n’en possède pas, il y a d'autres méthodes pour valider ton identité, tout est bien expliqué lors de la réservation en ligne !


Arrivés à l’heure de notre rendez-vous, nous nous sommes rendus à notre pharmacie sélectionnée. C’est à la façon du « FREE Drive-Thru » que nous avons complété le tout, sans même sortir de notre véhicule. Une pharmacienne nous accueille derrière une vitrine, tout en nous expliquant les procédures à suivre étant donné que c'est nous-même qui devons faire le test nasal. Assez rapide et facile d’utilisation. Les résultats sont envoyés par la suite sur l’adresse courriel que vous avez entré lors de votre inscription.


Une autre étape importante à planifier avant votre retour au Canada est l’utilisation de l’application mobile ArriveCAN. Lorsque vous remplirez le formulaire, au plus tôt 72 heures avant votre départ, vous devrez fournir votre preuve de vaccination, votre passeport et votre plan de quarantaine à titre préventif. Une fois complétée, vous devez avoir votre reçu ArriveCAN avec les lettres I ou V à côté du nom du voyageur vacciné. En d’autres mots, vous choisissez l’emplacement de votre quarantaine et à l’inverse de se déplacer par voie aérienne, elle sera faite en territoire canadien. Pour notre part, aucun test de dépistage additionnel nous a été demandé de réaliser aux douanes mais sur sélection, il reste que c’est une possibilité !



Et ce n’est qu’un début à d’autres projets de voyage ...



En toute franchise, c’était agréable comme feeling de voyager à nouveau aux États-Unis. Malgré le fait que nous priorisons notre province et notre pays, voyager à l’extérieur de ces derniers nous ouvre aux différentes cultures qui nous entourent. Il y a en quelque sorte un certain partage qui se crée entre l’humain et l’environnement et sortir de notre quotidien ainsi que nos habitudes de vie nous amène à se redécouvrir et prendre soin de soi. Revenir dans les Montagnes Blanches et sur le bord de la mer nous a permis de décrocher et faire le vide, pour mieux refaire le plein d’énergie. Nous étions bien et les gens semblaient aussi heureux de nous revoir. Cette escapade à semer la graine à plusieurs projets de voyage éventuels en sol américain. Il y a tant à découvrir et les montagnes qui y résident offrent une multitude de possibilités pour partir à l’aventure ainsi que des paysages époustouflants !



Une magnifique rue bordée d'arbres à Hampton Beach !

Produit et réalisé par https://www.productionsliv.com pour www.destinationspleinair.com